mercredi 19 mars 2008

Déposer le bilan d'une SARL - Le retour !

A l'origine ce blog à été créé lorsque j'ai voulu faire profiter de mon expérience d'ex créateur d'entreprise dans une étape douloureuse qui était le dépôt de bilan d'une SARL.

J'avais donc créé les "10 conseils lors du dépôt de bilan d'une SARL" (pour ceux qui veulent y revenir, voir dans le menu à droite la rubrique "entreprise")

Ces faits ce sont passés en fin 2004, et aujourd'hui, cette aventure n'est pas finie car je vais devoir aller devant le tribunal de grande instance en vu de payer une dette (un prêt dont je suis caution) que m'a banque m'avait généreusement octroyé 6 mois avant le dépôt de bilan. Voici donc un 11ème conseil que j'espère être le dernier dans la série : Ne faites surtout pas confiance à votre banquier lorsqu'il veut, sans que vous lui demandiez, vous octroyer un prêt de trésorerie !

Retour sur les évènements, 6 mois avant la fin de ma société, la tête dans le guidon, l'entreprise est en difficulté. A ce moment là, j'aurais dû déposer le bilan, ou le banquier aurait dû me le conseiller. Il a préféré le jouer grand seigneur et m'a proposé et ficelé un prêt trésorerie de 15000 euros. J'ai signé la caution bien évidement...

Quelques temps après le dépôt de bilan, la banque me demande de régler sous 8 jours le montant du crédit. Inutile de préciser que n'ayant pas de revenus avec la fin d'activité de mon entreprise, j'étais dans l'incapacité de payer quoi que ce soit, la banque à donc porté l'affaire devant les tribunaux, je n'ai reçu aucune convocation et un jour est arrivé le rapport du jugement me commandant de payer.

J'ai donc pris un avocat, fait appel car je n'avais pas la copie du prêt (perdu ? jamais retourné par la banque ? je ne sais pas) et mon avocat l'ayant obtenu, les cautions étant bien précisées, il m'a conseillé d'annuler l'appel, ce que j'ai fait suivant son conseil. Même si la position de la banque d'avoir proposé un prêt alors que l'entreprise était en grosse difficulté était jugé par l'avocat comme délicate, voir attaquable, il a préféré me conseiller de ne pas donner suite.

Ensuite... grand silence de la banque pendant 2 ans, jusqu'à ce que je mette en vente ma maison suite à un déménagement et la, oh surprise, les huissiers me préviennent que la maison sera saisie si je ne paye pas le montant du prêt plus intérêts depuis... 4 ans !

Résultat des courses, je suis convoqué au tribunal début mai, le juge devra statuer si il me laisse le temps de vendre ma maison de façon traditionnelle, ou s'il poursuit la saisie afin de la vendre aux enchères au plus offrant...

Moralité : N'acceptez jamais un prêt lorsque votre entreprise est en difficulté !

1 commentaire:

Fedoratux a dit…

De manière générale ne pas faire confiance à un banquier ,je parle en connaissance de cause.
Bonne chance pour la suite.

Pub